Le plein et le vide

Dans l'art du Taiji quan, le premier principe est de distinguer le "plein" du "vide". Si tout le corps est appuyé sur la jambe droite, on dit que la jambe droite est "pleine", la jambe gauche "vide" et vice versa. Les mouvements tournants ne sont effectués avec légèreté, agilité et sans le moindre effort que si l'on sait distinguer le "plein" et le "vide". Sinon les déplacements sont lourds et gauches, le corps manque de stabilité et l'on est aisément déséquilibré par l'adversaire qui vous attire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site